07 avril 2017

Et si on leur lâchait les baskets avec la tétine ?

C'est bien connu, on a des principes et un jour, nos enfants viennent au monde et les balayent d'un jet de vomi ou d'un cri strident... J'étais de celles qui affirment que son enfant n'aurait JAMAIS de tétine. J'y étais fermement opposée. Et puis mon ainé, son RGO, son besoin de succion plus que développé et mes douleurs mamaires ont eu raison de moi et la tétine est entrée dans notre maisonnée.

Elle est entrée dans notre vie et pas qu'un peu car mon fils n'a plus voulu s'en séparer. Pour être clair, Eliot avait sa tétine dans le bec presque tout le temps. Jusqu'à ses deux ans, personne n'avait rien à y redire. De notre côté, ça ne nous plaisait pas trop mais étant donné qu'Eliot était très à l'aise avec le langage (il faisait des phrases complètes à 18 mois) nous avons honteusement acheté la paix familiale en le laissant faire.

Et puis, autour de ses deux ans, la question de la tétine a commencé à entrer dans les conversations. Très souvent, les gens, qu'ils fassent partis de notre entourage ou qu'ils soient de parfaits inconnus, se permettaient des remarques sur cette fameuse tétine. "Il a encore une tétine, il serait temps d'arreter !", "attention il va avoir les dents en avant", "ça ne l'empêche pas de parler ?", "Mais tu es bien grand pour avoir encore une tétine, c'est pour les bébés !"...

Comme tout parent qui se respecte, nous nous sommes posés des questions, nous avons culpabilisé, nous avons tenté différents stratagèmes pour que notre bout de chou accepte d'abandonner cette tétine au moins à l'extérieur. Vous imaginez bien, que tous ces stratagèmes et négociations n'ont fait qu'augmenter son attachement à l'objet... Et puis, nous avons finalement lâché prise.

t_tine

Lorsqu'il est entré à l'école, il a naturellement voulu faire comme ses petits copains et il déposait sa tétine dans le casier prévu à cet effet. Au fil des semaines, nous avons remarqué qu'il n'en avait plus besoin en permanence. Un matin, il a décidé qu'il était grand et que tétine resterait à la maison. Au deuxième trimestre, il ne prenait plus sa tétine que pour dormir... L'été est arrivé et il nous a simplement annoncé qu'à la rentrée prochaine, il laisserait tombé sa tétine. Nous étions très fier de lui et nous l'avons encouragé sans pour autant lui en parler trop souvent, histoire de pas lui mettre de pression.

La veille de la rentrée, nous l'avons senti un peu stressé, angoissé. Il nous a dit : "je me sens prêt pour la moyenne section mais je crois que j'aurai encore besoin de ma tétine au début". Nous lui avons dit qu'il ne s'en fasse pas trop pour ça, qu'il laisserait sa tétine quand il se sentirait prêt et que nous lui faisions totalement confiance pour y arriver quand ça serait le bon moment. 3 jours plus tard, il me demandait de ranger sa tétine dans un endroit secret. Il ne la plus JAMAIS réclamé !

Si je parle de notre expérience avec la tétine aujourd'hui, c'est parce que ma fille va avoir deux ans et que ça y est, les réflexions recommencent. Aujourd'hui, forte de notre experience et plus confiante en moi-même comme en mes enfants, j'ose répondre simplement que Lizon arrêtera de prendre la tétine quand elle se sentira prête et que nous avons tout à fait confiance en elle. J'ose répondre qu'il est facile de blâmer un enfant qui s'accroche à cet objet alors que c'est nous-même, adulte, qui le lui avons donné au départ. Enfin, j'ose ne rien faire de spécial pour m'en débarraser car je sais que ce besoin s'estompera de lui même en grandissant...Bref, je lui lâche les baskets avec sa tétine !

Et chez vous ? la tétine fait-elle aussi parler d'elle ?

Posté par rayures-et-pois à 11:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


24 septembre 2015

Le portage et moi

Depuis 3 ans et demi environ, c'est à dire depuis que j'ai des enfants, il ne s'est quasiment jamais passé un jour ou je n'ai pas porté un de mes enfants. Le portage, en plus d'être vraiment pratique (vive les mains libres !) nous apporte beaucoup tant à nous parents qu'à nos enfants. Bref, je suis convaincue de tous les bienfaits du portage physiologique et je le pratique depuis un moment maintenant, c'est donc naturellement que j'ai eu envie de partager ici, avec vous, mon expérience et mon ressenti

Pourquoi je porte ?

Déjà enceinte, je regardais les jeunes parents porteurs avec les yeux qui brillaient : leurs bébés avaient l'air si bien et ça avait l'air vraiment pratique ! Je m'étais juré d'essayer quand mon tour viendrait. Mais ce n'est que quand mon bébé s'est mis à régurgiter plusieurs fois par jour et a pleurer sans cesse que j'ai découvert l'effet positif du portage...Dans son écharpe, tout contre moi, Eliot était enfin soulagé !

A partir de là, le portage est devenu une habitude quotidienne : pour se promener, pour le soulager ou juste pour le plaisir...A la naissance de Lizon, je ne me suis même pas posé la question, l'écharpe était présente dans ma valise de maternité !

Pour en savoir plus sur les bienfaits du portage cliquez ici

Comment je porte ?

J'ai commencé avec une écharpe tissée traditionnelle mais au fil du temps j'ai acquis plusieurs systêmes de portage physiologique qui ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. J'alterne donc en fonction des situations et des envies...

  • Mon écharpe "classique"

Il s'agit d'une écharpe en coton tissé en sergé croisé de la marque Néobulle. J'ai choisi cette marque car le coton utilisé est certifié "Öko tex 100" (c'est à dire sans teinture toxique, sans métaux lourds ou polluants) et car leurs produits sont tissés et confectionnés en France. Elle permet de porter son enfant de la naissance à 3-4 ans (18kg)

DSCN3999

Ses + :

* Un vrai confort durant le portage. Elle s'ajuste parfaitement au corps ce qui évite d'éventuelles tensions et permet de ne pas (trop) sentir le poids de bébé.

* Elle permet différents nouages en fonction de l'âge de bébé et de ses envies (portage devant, couché, sur le dos ou la hanche)

* Le confort qu'elle offre permet de l'utiliser longtemps sans fatiguer. Si bébé s'endort dedans pas de problème, il peut y rester des heures sans que cela ne pèse !

* L'effet "envellopant" sécurise vraiment le bébé.

Ses - :

* Elle est longue. Je la trouve donc un peu encombrante et difficile à mettre sans la salir ou gener notemment lorsqu'il pleut (diffificile de ne pas faire trainer les bouts par terre lors du nouage) ou lorsque je suis dans des endroits exigüs comme le train par exemple.

Mon avis : C'est une valeur sûre, qui offre des tas de possibilités et du confort. Mieux vaut faire un atelier avec un moniteur ou une monitrice de portage avant de se lancer pour être à l'aise et être sûre de bien l'utiliser. 

 

  • Mon sling

Il s'agit d'une écharpe en coton tissé en sergé croisé munie d'un anneau sur un de ses cotés. Elle permet de porter bébé sur le côté sans faire de noeud.

IMG_20150906_133354[1]

Ses + :

* Elle est facile et rapide à installer.

* Elle n'est pas encombrante et peut dons s'emporter et se mettre facilement partout.

* De même que l'écharpe classique, le sling a un effet envellopant pour le bébé qui le sécurise tout en lui permettant une certaine ouverture sur le monde.

Ses - :

* Elle ne permet qu'une seule position de portage sur la hanche.

* La position sur la hanche provoquant un déséquilibre, elle ne peut être utilisée trop longtemps sous peine d'avoir mal au dos.

 Mon avis : C'est le systême que j'utilise le plus au quotidien, je le conseille vraiment. 

 

  • Mon écharpe sans noeud (tri-cotti par Babylonia)

Il s'agit de deux pans de tissus en jersey (coton certifié "Öko tex 100") que l'on croise simplement devant soi afin d'y glisser bébé. Elle permet 3 positions de portage (contre soi, sur la hanche et couché) et existe en 3 tailles à choisir en fonction de sa corpulence.

Photo0093

Ses + :

* Ultra simple à utiliser puisque sans nouage

* Peu encombrante

Ses - :

* Je trouve qu'elle n'est pas ultra sécuritaire. Je m'explique : On croise les deux pans de tissus devant soi et on y glisse le bébé. Le portage est certes physiologique car il respecte la position dîte de la grenouille pour l'enfant MAIS le tissu étant simplement croisé, si le bébé se jette en arrière, le tissu s'écarte et bébé peut donc tomber.

* Comme il n'y a pas de nouage, le tissu ne s'adapte pas forcément bien, le confort n'est donc pas obtimal.

* Si vous ne faîtes pas la même taille que votre conjoint et que celui-ci veut porter bébé, il vous faudra 2 écharpes. Dans mon cas, j'aurai eu besoin de la taille S, l'Amoureux de la taille L. Nous avons choisi la taille M pour pouvoir l'utiliser tous les deux mais du coup elle est légèrement trop grande pour moi et bébé se retrouve trop bas et à tendance à peser et elle est légèrement trop petite pour l'Amoureux et bébé se retrouve très sérré.

Mon avis : Elle peut offrir un bon systême d'appoint mais je ne la conseille pas si vous devez n'en choisir qu'une. Personnellement je ne m'en sers que quand mon sling est au lavage.

 

  • Mon ergobaby

C'est un porte-bébé ergonomique qui offre un portage physiologique tout en offrant la facilité d'un porte-bébé.

DSCN2975-bis

Photo0806

Ses + :

* Un vrai confort dans le portage avec ses bretelles et sa ceinture abdominale rembourées.

* Facile à mettre, pas plus compliqué qu'un sac à dos !

* La capuche intégrée permet de protéger bébé en cas d'averse ou de vent

* Permet de porter devant, dans le dos et sur la hanche.

* Peu encombrant pour être emporté partout

Ses - :

* Ne peut-être utilisé qu'à partir des 6-7 mois du bébé ou alors il faut ajouter un accessoire pour adapter la taille.

* Moins enveloppant qu'une écharpe ou qu'un sling, je trouve que ce systême est plus adapté à un bambin qu'à un nourrisson.

Mon avis : L'ergobaby arrive en seconde position dans mes préférences. Je l'utilise énormément même encore aujourd'hui avec mon grand de 3 ans. Il est idéal pour porter lorsqu'on part en voyage en transport en commun (c'était mon allié n°1 lors des voyages en train avec passage à Paris et métro) ou en randonnée. Je le conseille à tous les parents !

 

  • Mon manteau de portage

C'est un manteau de la marque Zoli qui, grâce à des inserts qu'on ajoute ou retire, permet de couvrir dans un premier temps le bidon de grossesse, puis le bébé porté aussi bien devant que dans le dos ! C'est mon coup de coeur "petit plus" pour un portage pratique et agréable en hiver. En effet, il est déconseillé de trop couvrir bébé lorsqu'on le porte car trop d'épaisseur de tissus ne permet pas un bon soutien.

IMG_20150118_213038

IMG_20150923_115310[1]

 

 Et vous, vous portez vos enfants ? Pourquoi ? Comment ? racontez-moi !

 

 

 

Posté par rayures-et-pois à 09:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,