Mon fils est un poète, un doux rêveur amoureux des jolies choses...Depuis tout petit, il adore les fleurs. De la moindre petite pâquerette à la plus belle des roses, je vois ses yeux s'illuminer et je l'entends s'exclamer "une fleur ! regarde comme c'est beau !". J'aime cette capacité à s'emerveiller des choses qu'on ne voit plus...

De mon côté, les fleurs, je les aimais mais sans plus. Je les aimais en motif sur un tissu ou dans un vase parce qu'on m'avait offert un bouquet. Mais je ne m'y attardais pas plus que ça. Je ne connaissais pas le nom des fleurs qui poussent au bord des chemins, ni celui de celles qui embellissent les jardins. Et ce manque de savoir ne me perturbait pas, on ne peux pas tout connaître !

Et puis sont arrivés les premiers bouquets de mon fils. "Tiens maman, je t'ai cueilli des fleurs pour toi". Et s'en sont suivies les premières curiosités : "comment s'appelle cette fleur maman ? regarde comme elle est trooop jolie ! On peut la ramener à la maison ? Tu la garderas toujours, hein ?"

Au départ, je lui disais que je ne savais pas et parfois je les oubliais dans mon sac, ses jolis bouquets. Et je voyais sa déception quand on les retrouvais tous fanés le lendemain...

Alors, j'ai commencé à les placer dans mes livres pour les faire sécher et j'ai installé une application sur mon téléphone pour reconnaître les espèces de plantes. Le temps passant, j'ai commencé à en avoir une jolie collection et les livres n'ont plus suffi. J'ai acheté une petite presse et un carnet pour mieux les conserver et ne plus oublier leurs noms. Je me suis prise au jeu. Mon fils m'a transmis son amour des fleurs. Et cette transmission est belle comme une fleur séchée...

Herbier

herbier-fleurs-mai-juillet2016

fleur-séchée