7 outils anti-cauchemars pour aider nos enfants à aller se coucher sereinement

Votre enfant fait des cauchemars ? Il a peur d’aller se coucher ? Rien de plus normal vous diront tous les spécialistes, tous les enfants passent par là.

Oui mais comment aider nos petits bouts à surmonter leurs peurs et faire que le coucher deviennent plus serein ?

Voici une sélection d’objets anti-cauchemars à dégainer en cas de peurs nocturnes !!

1. Les poupées à soucis

Au Guatemala, les mamans confectionnent de petites poupées à leurs enfants afin que ceux-ci puissent leurs raconter leurs soucis et passer une meilleure nuit. Les enfants leur racontent leurs peurs et leurs soucis, les glissent sous leur oreiller afin que les poupées les fassent disparaître durant la nuit. Il y a 6 poupées, de 2 ou 3 cm, confectionnées en bois, papier et tissu. Elles sont généralement rangées dans une petite boîte en bois ou dans un pochon en tissu.

Ces poupées sont un excellent moyen pour l’enfant pour décharger les émotions négatives et les angoisses qu’il a pu accumuler dans la journée. En verbalisant tous ses soucis, l’enfant peut s’endormir l’esprit plus léger et a donc moins de chance de faire des cauchemars ! Ces poupées peuvent aussi devenir un moyen d’entamer le dialogue avec votre tout petit lors du rituel du coucher, avec une oreille attentive (celle de la poupée mais aussi la vôtre) votre tout petit se sentira sécurisé pour aller dormir.

Vous trouverez ces poupées dans les magasins “Artisans du monde” qui soutiennent le commerce équitable.

2. L’attrape-rêve

Dans la culture amérindienne, les attrapeurs de rêves permettent de retenir les mauvais rêves dans leur filet et de ne laisser passer que les jolis rêves. Pourquoi ne pas en fabriquer un avec votre enfant ? Cela lui offrira un bon moment de détente autour de travaux manuels et lui permettra surtout de se fabriquer lui-même un outil protecteur contre les mauvais rêves. Il pourra y mettre les décorations qu’il trouve jolies, utiliser ses couleurs préférées… Cette activité vous donnera aussi une occasion de discuter avec lui de ses peurs : “a-t-on avis quels vilains rêves va être attrapé en premier ?”

Le blog Maman à tout faire nous propose un chouette DIY pour confectionner un bel attrape-rêve, je vous invite à aller y faire un tour !

3. Le doudou monstre

Quoi de mieux pour monter la garde contre les vilains monstres qui viennent nous hanter la nuit, qu’un monstre gentil ? Le doudou monstre ou doudou fantôme peut aider votre enfant à se sentir en sécurité : les monstres ne peuvent plus l’atteindre puisqu’il en a un à ses côtés. Et puis, ça peut aussi être un moyen d’aborder des thèmes tels que les apparences (l’habit ne fait pas le moine) ou la différence (on a longtemps qualifier de monstres des personnes handicapées physiquement qui effrayaient les gens car elles étaient simplement différentes)…

4. La veilleuse

Pour certains enfants, le noir est source de bien des angoisses. Certains se sentent tellement tétanisés dans le noir qu’ils n’osent même pas se lever pour aller aux toilettes ou pour aller chercher du réconfort auprès de leurs parents après un mauvais rêve. Dans ces cas-là la veilleuse peut-être une solution pour rassurer l’enfant.

5. Le cahier de cauchemars

On a souvent peur lorsqu’on ne maîtrise pas les choses. Face à ses cauchemars ou a ses angoisses l’enfant se sent impuissant, petit, vulnérable. L’aider à devenir acteur de cela peut l’aider. Pour cela, offrez-lui un cahier dans lequel il pourra dessiner sa peur. Une fois matérialisé dans le dessin, l’objet de sa peur ne paraît plus insurmontable. Vous pourrez ensuite en discuter avec lui et la rayer d’un grand trait ou même la gribouiller. L’enfant aura vaincu sa peur au moins sur le papier. Même si cela ne fera pas disparaitre toutes ses peurs et ses angoisses du jour au lendemain, cela lui aura au moins permis de devenir acteur et de diminuer ce sentiment d’impuissance. Vous pourrez aussi le rassurer à cette occasion en lui expliquant qu’avoir des peurs est normal et que même les grands ont parfois peur (vous pouvez même lui dessiner une de vos peurs à vous et la gribouiller ensemble !)

6.Les livres

Depuis toujours la littérature a mise en récit les grandes peurs des hommes. C’est le moment de nous en servir ! Le livre est un excellent support pour ouvrir le dialogue avec votre enfant. En plus, lire une histoire avant d’aller se coucher est un très bon moyen d’entamer le rituel du coucher avec un retour au calme et un moment de tendresse dont l’enfant a besoin pour bien dormir !

Je vous conseille d’aller piocher dans la sélection thématique du site d’information et de valorisation de la littérature jeunesse francophone Ricochet !

7 . Le film Monstre & cie

Lorsque qu’un souci devient récurrent, comme l’angoisse d’aller au lit, on peut vite avoir tendance à se focaliser dessus. Or, accorder toute notre attention et notre énergie à tenter de résoudre ce problème peut augmenter l’angoisse de l’enfant à aller au lit ! Si toute notre attention et nos tensions se concentrent sur ce moment, le stress de l’enfant n’en sera que plus grand ! Il est donc bon de prendre un peu de recul et de SE DETENDRE ! Et pourquoi pas devant une séance de cinéma ? Selon l’âge de votre enfant, le film Monstre & cie peut être un bon moyen de DEDRAMATISER et de se détendre en famille. Faites de ce moment un vrai moment de cocooning pour vous et votre enfants : offrez-vous un plateau télé (goûter ou repas en fonction de l’heure), blottissez-vous ensemble sur le canapé avec des plaids et des oreillers et RIGOLEZ ensemble. Le rire est un remède parfois magique !

Vous aussi vous avez des trucs et astuces pour aider son enfant à aller au dodo sereinement ? n’hésitez pas à venir le partager dans les commentaires !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *