Rachel & les petits pois

23 avril 2017

Le dimanche on bouquine : "Les enfants ! Vous venez jardiner ?"

Aujourd'hui, je vous présente un ouvrage destiné aux parents qui ont envie de se mettre au jardinage et qui veulent embarquer leurs enfants dans l'aventure ! Autant dire que c'était LE livre qu'il me fallait, moi qui suis une citadine de naissance, qui ait grandi dans un appartement de centre ville et qui ne s'est mis au jardinage que récemment. En effet, avec les enfants, nous testons, nous tâtonnons...alors ce manuel plein de bons conseils, d'astuces et d'activités autour du jardin est parfait pour nous. Je remercie beaucoup les éditions Terre Vivante de m'avoir permis de le découvrir !

Lesenfantsvousvenezjardiner
Pourquoi j'ai particulièrement aimé ce livre  ?

Tout d'abord, je trouve qu'il convient aussi bien à de vrais débutants qu'à des personnes plus expérimentées mais ne sachant pas trop comment interesser leurs enfants aux activités de jardinage.

L'introduction et le premier chapitre "J'apprends à jardiner" sont très complets. On y apprend à reconnaitre son type de sol, à organiser son jardin, on y découvre les outils, les bons gestes et un lexique complet à la fin de l'ouvrage permet de tout comprendre même quand "on n'a jamais parlé jardin" !

Lesenfantsvousvenezjardiner-apprendre
Le reste du livre est organisé par période. Pour chaque moment de l'année, des conseils pour effectuer semis et plantations facilement sont donnés et des activités à faire avec les enfants sont proposées : peinture végétale, expériences, fabrication de gîte pour abeille solitaire ou mangeoire à oiseau...De quoi occuper les enfants tout en les amenant à s'interresser au jardin !

Lesenfantsvousvenezjardiner-oiseaux
Enfin, le gros plus de ce manuel est qu'il offre une vision écologique du jardin. Personnellement, je me refuse à utiliser des produits chimiques dans mon jardin mais n'y connaissant pas grand chose, je me trouvais un peu démunie pour bien soigner mes plantes et nourrir ma terre correctement. Le livre propose plusieurs astuces comme la plantation d'engrais verts, la platations de fleurs "amies" de certains legumes pour les protéger des nuisibles ou encore la réalisation de décoction de plantes...

Lesenfantsvousvenezjardiner2
Et pour ne rien gacher, les photos et illustrations sont superbes, Eliot prend beaucoup de plaisir à le feuilleter en autonomie rien que pour regarder les images et à rêver !

Pour trouver ce livre rendez-vous sur le site des éditions terre vivante en cliquant ici !


19 avril 2017

Deux ans de toi mon petit chat

Samedi dernier, tu as fêté tes 2 ans ! Une partie de la famille était réunie pour célébrer cet événement... Et moi, j'ai passé le week-end a tenté de réaliser que 731 jours se sont écoulés depuis que tu es venue au monde ! Et à vrai dire, je n'en revient toujours pas !

Pour ce jour de fête, nous avons choisi le thème "chat noir / chat blanc" car c'est ton animal préféré : ton doudou est un chat en peluche et c'était même ton tout premier mot !

DSC_0081
Pour la déco, du noir, du blanc grâce à un assortiment d'assiettes, de serviettes et de pailles en cartons graphiques trouvées chez Hemma. Pour la gourmandise deux gâteaux chats et des muffins décorés...(Je partagerai les recettes sur le blog très bientôt ;-) )

tablechat

gateaux_chats

Muffins_chats
Tes yeux ont pétillé, tu as beaucoup ri et ça nous a rempli de bonheur de te voir si épanouie, si grande et si lumineuse.

Ta venue au monde a boulversé notre vie et ces deux dernières années tu nous as poussé à nous remettre en question, toi qui était si différente de ton grand frère, si intrépide pour ton jeune âge et si déterminée. Merci, car grâce à toi et à toutes les tempêtes que nous avons traversées pour trouver notre rythme à 4, aujourd'hui on se connait mieux nous-même, nous nous sentons plus forts et plus unis autour de toi et de ton frère...

Tu es exceptionnelle, ne l'oublie jamais. Encore joyeux anniversaire ma sauvageonne aux cheveux fous !

DSC_0010

Posté par rayures-et-pois à 09:42 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

11 avril 2017

Des paniers de Pâques DIY

C'est bientôt Pâques ! Chez nous, la chasses aux oeufs est LE moment qui fait de Pâques une de nos fêtes préférées. Mais pour partir à la recherche du chocolat, mieux vaut être bien équipé ! Avec Eliot, nous avons réalisé des petits paniers rigolos en forme de poule et de lapin. Je partage avec vous le pas à pas :

paniers-de-paques-diy

Il vous faudra :
- 1 grande boite de conserve (comme celle pour le cacao bio ou pour le lait maternisé)
- du papier coloré
- de la colle
- des ciseaux
- un bout de ruban
- un feutre
- des yeux mobiles autocollants
- un marteau et un clou

panier-lapin-de-paques-diy

Pour commencer, percez deux petits trous de chaque côté de la boite à l'aide du marteau et du clou.
Découpez une bande de papier aux dimensions de la boite et collez là sur la boite. S'il n'y a pas assez de longueur, collez deux feuilles ensemble. Dessinez les différents éléments sur une autre feuille :
- Pour la poule : les ailes et la collerette sont des traces de mains. Il lui faudra aussi un bec, des pattes et ses barbillons (c'est comme ça que s'appellent les trucs qui pendouillent en dessous du bec, vous le saviez ? Moi j'ai appris un truc !)
- Pour le lapin : un nez, des oreilles et des dents
Découpez tout ça et composez votre animal en ajoutant si besoin des détails au feutre.
Pour finir, attachez le morceau de ruban pour faire la anse.

ça y est vous êtes prêt pour la chasse aux oeufs !

07 avril 2017

Et si on leur lâchait les baskets avec la tétine ?

C'est bien connu, on a des principes et un jour, nos enfants viennent au monde et les balayent d'un jet de vomi ou d'un cri strident... J'étais de celles qui affirment que son enfant n'aurait JAMAIS de tétine. J'y étais fermement opposée. Et puis mon ainé, son RGO, son besoin de succion plus que développé et mes douleurs mamaires ont eu raison de moi et la tétine est entrée dans notre maisonnée.

Elle est entrée dans notre vie et pas qu'un peu car mon fils n'a plus voulu s'en séparer. Pour être clair, Eliot avait sa tétine dans le bec presque tout le temps. Jusqu'à ses deux ans, personne n'avait rien à y redire. De notre côté, ça ne nous plaisait pas trop mais étant donné qu'Eliot était très à l'aise avec le langage (il faisait des phrases complètes à 18 mois) nous avons honteusement acheté la paix familiale en le laissant faire.

Et puis, autour de ses deux ans, la question de la tétine a commencé à entrer dans les conversations. Très souvent, les gens, qu'ils fassent partis de notre entourage ou qu'ils soient de parfaits inconnus, se permettaient des remarques sur cette fameuse tétine. "Il a encore une tétine, il serait temps d'arreter !", "attention il va avoir les dents en avant", "ça ne l'empêche pas de parler ?", "Mais tu es bien grand pour avoir encore une tétine, c'est pour les bébés !"...

Comme tout parent qui se respecte, nous nous sommes posés des questions, nous avons culpabilisé, nous avons tenté différents stratagèmes pour que notre bout de chou accepte d'abandonner cette tétine au moins à l'extérieur. Vous imaginez bien, que tous ces stratagèmes et négociations n'ont fait qu'augmenter son attachement à l'objet... Et puis, nous avons finalement lâché prise.

t_tine

Lorsqu'il est entré à l'école, il a naturellement voulu faire comme ses petits copains et il déposait sa tétine dans le casier prévu à cet effet. Au fil des semaines, nous avons remarqué qu'il n'en avait plus besoin en permanence. Un matin, il a décidé qu'il était grand et que tétine resterait à la maison. Au deuxième trimestre, il ne prenait plus sa tétine que pour dormir... L'été est arrivé et il nous a simplement annoncé qu'à la rentrée prochaine, il laisserait tombé sa tétine. Nous étions très fier de lui et nous l'avons encouragé sans pour autant lui en parler trop souvent, histoire de pas lui mettre de pression.

La veille de la rentrée, nous l'avons senti un peu stressé, angoissé. Il nous a dit : "je me sens prêt pour la moyenne section mais je crois que j'aurai encore besoin de ma tétine au début". Nous lui avons dit qu'il ne s'en fasse pas trop pour ça, qu'il laisserait sa tétine quand il se sentirait prêt et que nous lui faisions totalement confiance pour y arriver quand ça serait le bon moment. 3 jours plus tard, il me demandait de ranger sa tétine dans un endroit secret. Il ne la plus JAMAIS réclamé !

Si je parle de notre expérience avec la tétine aujourd'hui, c'est parce que ma fille va avoir deux ans et que ça y est, les réflexions recommencent. Aujourd'hui, forte de notre experience et plus confiante en moi-même comme en mes enfants, j'ose répondre simplement que Lizon arrêtera de prendre la tétine quand elle se sentira prête et que nous avons tout à fait confiance en elle. J'ose répondre qu'il est facile de blâmer un enfant qui s'accroche à cet objet alors que c'est nous-même, adulte, qui le lui avons donné au départ. Enfin, j'ose ne rien faire de spécial pour m'en débarraser car je sais que ce besoin s'estompera de lui même en grandissant...Bref, je lui lâche les baskets avec sa tétine !

Et chez vous ? la tétine fait-elle aussi parler d'elle ?

Posté par rayures-et-pois à 11:08 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

05 avril 2017

Les courriers du bout du monde

Depuis mon adolescence, je collectionne les cartes postales. Je crois que ça a commencé lorsqu'une copine du collège est partie en Grèce pour ses vacances. Moi je n'avais jamais mis les pieds à l'étranger ou presque. Elle m'a envoyé une carte postale de là-bas et c'était comme si je tenais entre mes mains un peu de cette terre étrangère et lointaine.

Depuis, je range soigneusement chaque carte que je reçois dans un classeur fait-maison ou, si le pays y est déjà représenté, dans une boite.

classeur-cartes-postales

pages-pays-cartes-postales

Récemment, j'ai découvert un concept que j'ai trouvé absolument génial : le postcrossing. Vous connaissez ?
Il s'agit d'un site grâce auquel on peu recevoir et envoyer des cartes postales partout à travers le monde. On "tire au sort" une adresse et grâce au profil de la personne on peut adapter son choix de cartes postales à ses goûts. De même, vous pouvez recevoir des cartes de n'importe quel coin du globe ! En gros, vous envoyez une carte quelque part, vous en recevez une d'un autre endroit.

 

timbres

cartes-postcrossing

Pour le moment j'ai pu envoyer des cartes en Chine, en Russie, à Taïwan, en Finland, en Allemagne, aux Etats-Unis et en Bosnie-Herzegovine. Et j'en ai reçu de Russie et de Sibérie, d'Ecosse, de République Tcheque, d'Allemagne, de Laponie et d'Ukraine ! Pas mal, non ?

Ce que j'aime particulièrement dans ce concept, c'est de recevoir des bouts de vie, des anecdotes d'inconnus du bout du monde. Il y a eu cette maman me confiant que le plus jeune de ses enfants vient de quitter le nid et de prendre son indépendance comme ses deux frères ainés et qu'elle redécouvre une autre vie...Il y a eu cette jeune femme vivant en Sibérie me racontant son rêve de migrer en Angleterre et cette adolescent Tcheque m'écrivant un Haïku car il est amoureux pour la première fois et que ce n'est pas partagé... Autant de petits bouts de vie qui me font sourir et rêver. Et quel plaisir de voir sa boite aux lettres se remplir d'autre chose que de factures !

Et vous, vous envoyez du courrier ? vous connaissiez le postcrossing ? ça vous tente ?

coin-postcrossing

 

Posté par rayures-et-pois à 08:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


28 mars 2017

La table de printemps

J'aime bien marquer les saisons avec les enfants. En ce début de printemps, j'ai installé une "table saisonnière" pour Eliot et il en est ravi !

Table de printemps
Sur cette table j'ai placé :

- un petit kit de jardinage trouvé dans le commerce. 6 petit pots dans lesquelles nous avons planté tomates cerises et herbes aromatiques. J'ai ajouté une petite cruche d'eau afin qu'il puisse arroser lui-même. Il est ravi d'avoir cette responssabilité.

- Un petit verre avec une fleur. Sur la photo il y a une tulipe. J'ai imprimé une explication schématique du fonctionnement des fleurs à bulbe. Lorsque la tulipe sera fanée, je la remplacerai par une fleur à graine et une explication schématique correspondante. Nous pourrons ainsi comparer.

- Des cartes de nomenclature représentant des fleurs et des oiseaux que nous pouvons observer en ce moment dans notre jardin. Je me suis limitée à l'espace du jardin car je voulais restreindre l'apport d'informations et de vocabulaire. Ces cartes nous permettent aussi de faire des chasses au trésor dans le jardin, c'est ludique mais pas si facile de passer du dessin à la réalité !
J'ai également affiché des cartes de nomenclature représentant un animal et son petit, le printemps étant pour beaucoup d'animaux la saison des naissances. J'accompagne si possible les cartes de figurines, parce que manipuler c'est toujours plus sympa. Ici nous avons la vache et le veau, mais je change tous les 3-4 jours.

CartesnomenclaturesprintempsLes cartes sont tirées du très beau coffret Mon imagier Montessori (Nathan)
Ce coffret est disponible ici.


- Un oeuf de Pâques puisque qu'il s'agit d'une fête de cette saison que nous célébrons.

- Nous avons mis son petit potager en papier à côté, puisque le printemps est le temps des semis.

Eliot est, bien sur, libre d'y ajouter ses trésors collectés en promenade ou dans le jardin...Et vous, comment célébrez-vous les changements de saison ?

25 mars 2017

En attendant les légumes...

Jardiner avec les enfants est une de mes activités préférées...J'aime être dehors avec eux, les mains dans la terre. A chaque printemps, nous choisissons ensemble ce qu'on va faire pousser, nous faisons des semis. Par contre, ce qui est plus difficile, c'est l'attente. Mes enfants n'ont pas encore apprivoisé la patience et chaque jour j'ai le droit à "mais c'est quand que ça va pousser ?!". Pour essayer de rendre l'attente plus supportable, j'ai suggéré à Eliot de dessiner notre futur potager...Je me suis dit que se projeter sur le résultat aiderai. Mais il n'a pas eu l'air emballé par mon idée...

Le lendemain, il m'a dit qu'il avait une meilleure idée et qu'il avait besoin d'une boite en carton. Je n'en avais pas, il ne me restait qu'un couvercle de boite à chaussures tout abîmé mais en le consolidant avec du ruban adhésif, il m'a dit que ça ferait l'affaire.

Il s'est affairé avec ses crayons, sa pochette de feuilles multicolores, ses ciseaux et sa colle. Et, fier comme un paen qui fait la roue, il m'a appelé en me disant "regarde tous mes beaux légumes, là j'ai même fait une citrouille d'Halloween !". Je les ai trouvé magnifiques, évidemment. Puis il m'a expliqué qu'il voulait les planter dans sa boite pour faire un VRAI potager. L'Amoureux nous a apporter une solution avec des cure-dents.

Encore une fois, la créativité de cet enfant me laisse muette d'admiration (oui je sais, je suis sa mère, je ne suis pas objective, mais quand même !!).

A présent nous entamons une phase de recherche pour savoir comment nous allons construire un épouventail...affaire à suivre !

potagerencarton

 

23 mars 2017

Une veste printanière

Comme chaque année, le retour du beau temps est synonyme pour moi de retour de la créativité ! Je marche à l'energie solaire... je boude l'atelier tout l'hiver et dès que le jardin se réveille et que le soleil brille, je n'ai qu'une envie : faire chauffer ma machine à coudre.

Lizon avait besoin d'une veste demi-saison, l'occasion était parfaite pour une petite cousette rapide. J'ai retrouvé au fond d'un tiroir un patron encore jamais testé (je ne suis plus sur de sa provenance : me l'a-t-on donné ? l'ai-je trouvé dans un vide grenier ?) et j'avais un reste du superbe tissu "gouttes" de Linamorata : pile-poil ce que je voulais !

Veste_printemps_lizon

J'aime beaucoup le résultat. J'ai fait du deux ans mais vu que ma fille est un petit gabarit, elle pourra porter sa veste de ce printemps jusqu'en fin d'été-début d'automne je pense.

IMG_20170322_115444Patron : Ba Lam Boo
Tissu : Linna Morata
Doublure : polaire Mondial Tissus

Posté par rayures-et-pois à 07:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

20 mars 2017

Les petites expériences : la fleur qui change de couleur

En ce moment, Eliot me demande souvent de faire des "expériences". Sa curiosité sur le monde est en plein éveil ! Avec le printemps qui arrive, je lui ai proposé quelque chose sur les plantes : comment être sûr que les fleurs boivent de l'eau ? On sait qu'elles fanent s'il ne pleut pas ou qu'on les cueille et qu'on les laisse hors d'un vase...mais vérifions tout de même !

Pour cela il faut une fleur blanche et un peu de colorant alimentaire. On place la fleur dans un verre d'eau coloré, si elle se colore, c'est qu'elle a bu !

On peut même la colorer en deux couleurs : pour cela couper la tige en 2 dans le sens de la longueur, placer un bout de la tige dans une couleur, l'autre dans une seconde couleur...on obtient une fleur bicolore !

Untitled-1

IMG_20170318_171907
Vos enfants aussi sont des petits scientifiques en herbe ? Quelles expériences faîtes vous avec eux ?

 

14 mars 2017

Un peu de carton et beaucoup d'imagination

Aujourd'hui j'ai envie de partager avec vous une activité qui nous a occupé une bonne partie des dernières vacances scolaires pluvieuses. L'idée n'est pas de moi mais sort directement de la tête d'Eliot. Comme quoi, nos loulous n'ont vraiment pas besoin de grand chose pour être comblés et se construire un monde merveilleux...

Avec deux gros cartons reçus suite à une commande en ligne, nous avons construit un bateau et une île au trésor. Peinture, découpage, poinçonnage, dessin, collage...Les enfants ont su investir des techniques diverses et se sont creusés la tête pour arriver à leurs fins... Finalement je n'ai que très peu aidé et je trouve qu'ils s'en sont sortis comme des chefs !

IMG_20170314_105807_683

bateau-en-carton2

picot

ileencarton1

bateau-en-carton

ileencarton2
Je suis réellement très fière de ce qu'ils ont réalisé. Ce gros projet a mis environ une semaine en y travaillant un peu chaque jour, ce qui montre un super investissement pour un petit bonhomme de 5 ans ! Lizon a tenu à participer notamment sur la peinture et son frère a bien su lui expliquer ce qu'il fallait faire... Bref, le résultat prend un peu de place, c'est sur, mais ce désagrément est largement compensé par tout ce que j'ai pu observer pendant la construction et par tous les jeux que les enfants partagent sur ce support en ce moment !